CIRM Manca 2013

Les dernières actualités du CIRM

« Retour page précédente

Actualité du Mercredi 10 Novembre 2004 à 18h30

CONCERT MANCA 2004 - FORUM I DES ETUDIANTS

Mercredi 10 novembre 2004 - Eglise Saint-François de Paule (Nice) - au programme : percussions / électronique et réseau de neurones avec l'Ensemble Symblêma ; Daniele Gugelmo ; Benjamin Ghata ; Robin Meier ; Gaël Navard et Jean-Luc Gergonne.



Concert de 18h30

PERCUSSIONS ET ELECTRONIQUE
Ensemble Symblêma
Daniele Gugelmo (3) Tableau d’une improvisation (2004) 10’
Benjamin Ghata (2) Lettre à l’écho (2004) 8’

DEUX PIANOS VIRTUELS ET RESEAUX DE NEURONES
 Robin Meier (3) For Alan Turing – CREATION MONDIALE 10’30

PERCUSSIONS ET ELECTRONIQUE
Ensemble Symblêma
Gaël Navard (3) Prophétie (2004) 7’
Jean-Luc Gergonne (2) 7cm29 (2004) 12’


Technique CIRM


(1) Classe de Francis Faber de l’Ecole nationale de musique et de danse de Dieppe
(2) Classe de Pascal Gobin au CNR de Marseille
(3) Classe de Michel Pascal au CNR de Nice
(4) Classe de Roberto Doati au Conservatoire de Trieste (Italie)



Le forum des étudiants de composition électroacoustique a lieu désormais chaque année. Donner aux jeunes compositeurs l’occasion de se rencontrer et d’entendre leurs premiers travaux dans des conditions professionnelles, tel est l’objectif de ce forum, dont la coordination artistique est assurée depuis 2000 par Michel Pascal, professeur au Conservatoire National de Région de Nice. Pour la première fois cette année, grâce à l’implication amplifiée du CNR de Nice, l’ensemble de percussions « Symbléma » sera associé à la réalisation de ces concerts permettant ainsi aux étudiants de conjuguer, s’ils le désirent, le monde acousmatique avec le monde instrumental.

En partenariat avec le Conservatoire National de Région de Nice.


ENSEMBLE SYMBLEMA
(Frédéric Daumas, Patrick Flosse, Damien Louis et Alexandre Régis)
Ensemble de percussions à géométrie variable, Symblêma a été fondé en 2001 à l’initiative du percussionniste Frédéric Daumas qui en assure depuis la direction artistique. Symblêma est basé à Marseille. Le nom Symblêma, mélange de consonance et de dissonance en grec ancien, reflète le choix artistique de développer et promouvoir le répertoire classique et contemporain de la percussion en permettant sa découverte à travers un travail de recherche, d’interprétation, de transcription et de création.
L’écriture musicale contemporaine a également une place importante dans le répertoire de l’ensemble qui se fait régulièrement l’interprète des œuvres de Georges Boeuf, Marie-Hélène Fournier, François Narboni, Régis Campo, François Rossé, Emmanuel Séjourné, Gilles Mottet, etc…
Symblêma organise chaque année la saison musicale percussions à Marseille dans laquelle le thème de la percussion est décliné sous de multiples aspects esthétiques grâce à la collaboration de nombreux musiciens invités et le croisement avec d’autres formes artistiques. Parallèlement, Symblêma poursuit aussi son travail pédagogique et de sensibilisation : interventions dans collèges du département et auprès des Conservatoires Nationaux de Région, concert-lectures, master-class, répétitions publiques et rencontres avec les musiciens.
Symblêma reçoit le soutien de la Ville de Marseille, du Conseil Général des Bouches du Rhône, du Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, de la Direction Régionale des Affaires Culturelles Provence-Alpes-Côte d’Azur et de la Spedidam.Pour la saison 2004-2005, en partenariat avec le Gmem - centre national de création musicale de Marseille, le Fonds régional d’art contemporain / Frac Paca, l’Opéra de Marseille, la Cité de la Musique de Marseille, l’Office du Tourisme et des Congrès de la Ville de Marseille, le festival Manca, la Ville de Rognac, le Cdmdt 05 - Centre Musique Danse Théâtre & l’Association Percusive Art Society. En partenariat exclusif avec les fabriquants Vibrawell, Marcon Music et Rythmes & Sons.



Daniele GUGELMO (1967)
Elle fait ses études de musique au Brésil, où elle a aussi travaillé comme violoniste et pianiste. Après le diplôme de Maîtrise et DEA en composition, elle est allée habiter en Italie, où elle s’est dédiée à une recherche à propos du rapport entre musique et peinture au Politecnico di Milan. Arrivée à Nice en 2003, elle est devenue élève de composition électroacoustique de Michel Pascal au CNR.

Tableaux d’une improvisation : Point, ligne, surface (2004)
Percussions et électronique
En 1926, Kandinsky écrit Point et ligne sur plan. Il y présente une grammaire de peinture basant ses réflexions sur les relations forme/couleur. Passionné de musique, l’idée lui vient d’utiliser la percussion d’où cette annotation dans ce même ouvrage: « on peut produire en musique des points, par toutes sortes d’instruments (surtout par les instruments de percussion) ».
On peut dire que cette pièce est entièrement inspirée par Kandinsky. A partir de son univers artistique j’ai travaillé sur l’idée d’improvisation. La musique est organisée en trois sections, comme s’il s’agissait de trois tableaux et chacun d’entre eux est basé sur une proposition différente d’improvisation : point, ligne, surface.



Benjamin GHATA (1980)
Benjamin Ghata est en fin de 2ème cycle en électroacoustique dans la classe de Pascal Gobin au Conservatoire National de Région de Marseille. Il est aussi co-compositeur et interprète du spectacle musical et visuel Phosphène.

Lettre à l’écho (2004)
Percussions et électronique
Une lettre est postée à l'intention d'un écho. Celui-ci n'a pas donné signe de vie malgré les nombreux appels adressés au loin, ce qui n'est pas dans ses habitudes. Les accusations de réception contre lui s'accumulent et l'affaire prend de plus en plus d'ampleur. Il est désormais recherché dans de nombreux états dispersés aux quatre coins du monde. Cet écho aurait-il perdu le nord ? Ne réfléchirait-il plus ? Quoi qu'il en soit, nous espérons de ses nouvelles au plus vite.



Robin MEIER (1980)
RobinMeier est né en 1980 à Zug en Suisse. Musicien de formation il étudie la composition avec Madeleine Ruggli à Zürich et Peter Benary à Lucerne. Depuis Septembre 2001 il suit les cours de Michel Pascal dans la classe de composition électroacoustique au Conservatoire National de Région de Nice. Parallèlement à ses études au Conservatoire il étudie depuis Octobre 2004 la philosophie cognitive à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales à Paris. Ses pièces sont jouées lors de divers festivals à Nice, Marseille, Aix-en-Provence, Paris et Venise. En octobre 2004 il signe avec Frédéric Voisin l'installation-concert "Caresses de Marquises" qui est produite lors de la Nuit Blanche à la Gare de l'Est, Paris. Cette installation met en jeu des diverses populations d'agents artificiellement intelligents qui interagissent avec leur environnement sonore et lumineux.

"For Alan Turing" (2004) CREATION MONDIALE
Deux pianos virtuels et réseaux de Neurones
"For Alan Turing" met en jeu un réseau de neurones artificiels, une simulation informatique de l'activité neurologique du cerveau. Ce système relève des recherches sur l'intelligence artificielle et est utilisé ici comme une mémoire dynamique capable d'apprentissage et d'auto-adaptation. Dans "For Alan Turing" le réseau de neurones qui joue sur un premier piano virtuel (à entendre sur les haut-parleurs à gauche de la scène) essaie d'imiter et d'interpréter le jeu d'un deuxième piano virtuel (à droite de la scène). Pendant le concert, j'influence en temps réel l'activité du réseau de neurones artificiels d'un côté et du piano virtuel de l'autre côté. La composition étant créée en directe, ne se reproduira jamais deux fois de la même façon


Gaël NAVARD (1982)
Après avoir étudié la guitare et la basse, il se tourne progressivement vers la percussion (zarb) et la composition qu'il étudie au CNR de Nice avec Michel Pascal.
Il suit parallèlement des études de musicologie et est actuellement en maîtrise de composition à l'université de Nice sous la direction d'Antoine Bonnet.

Prophétie (2004)
Percussions et électronique
Cette pièce est construite comme un dialogue intérieur. L'idée est de s'approcher de ce qu'il se passe dans notre tête lorsque nous nous remémorons un évènement marquant. C'est un mélange entre une discussion et un rêve où tout se brouille et s’emmêle. Pour cela, j'ai tenté de coller au plus prêt des inflexions et des rythmes du langage parlé en utilisant comme matériau compositionnel de base un texte écrit qui évolue de différentes manières entre les percussions et les sons fixés. Le texte est rendu méconnaissable pour permettre à chacun d'y insérer ses propres souvenirs.


Jean-Luc GERGONNE (1968)
En 2003, Jean-Luc Gergonne est diplômé du Conservatoire National de Région de Marseille en électroacoustique mention très bien à l’unanimité. En 2004, il y intègre la classe de perfectionnement en 4ème cycle.
Son travail et ses aspirations s’orientent vers l’expérimentation et la découverte / faire découvrir : « nous projeter dans des univers décalant, passer des émotions, jouer avec les sons et les images vidéos comme un enfant, écouter de la musique, la partager, capturer des ambiances sonores interminables. Beauty of time… ».

7 cm 29 (2004)
Percussions et électronique
C’est la taille d’un de ses pieds, celui qui tape contre la paroi de sa maison. Un cœur qui bat, du liquide, un corps qui flotte. Une pulsation. Des tapotis. Quelques coups en attendant la sortie.

Présentation Activités Au Fil Des Jours Ressources

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

GET FLASH





 

Design by WEBSTORE 2011