CIRM Manca 2013

Les dernières actualités du CIRM

« Retour page précédente

AMOK KOMA

Amok koma de Fausto ROMITELLI

Année de composition : 2001
Durée : 9.00 minutes

Formation :

Pour 9 instruments (flûte, 2 clarinettes, violon, alto, violoncelle, percussion, clavier, piano) et électronique

Editeur

BMG RICORDI

Contexte CIRM

  • Commandée par le CIRM (avec le soutien de l'Etat).
  • Produite dans les studios du CIRM : Fausto Romitelli en résidence du 3 au 12 juillet et du 10 au 20 octobre 2001. Co-production CIRM / Studio Agon, MIlan / Itinéraire. Carl Faia, assistant musical.
  • Création : dans le cadre du Festival MANCA 2001 "Les nuits étoilées", dimanche 11 novembre 2001, Théâtre de Nice, par l'Ensemble Itinéraire, direction Mark Foster, assistant musical Carl Faia.
  • 2012 : Sortie d'un CD "The nameless City" par l'ensemble Musiques Nouvelles, dir. Jean-Paul Dessy.



  • Reprise de l'oeuvre :
    • 14 novembre 2001 Ircam, Paris, par l'Ensemble Itinéraire, direction Mark Foster, assistant musical Carl Faia.



    • 13 avril 2005, Gorizia, Ex novo Ensemble - Alvise vidolin électronique. Aldo Orvieto, dir.
    • Dimanche 24 Avril 2005, Biennale de Zagreb par l'Ensemble Icarus, direction Giorgio Bernasconi, assistant musical, Robin Meier.
    • Vendredi 20 mai 2005, Festival Les Musiques de Marseille, par Musiques Nouvelles, direction Jean-Paul Dessy, assistant musical Robin Meier,
    • 20 mai 2005, Festival Les Musiques, Marseille. Ensemble Musiques Nouvelles, dir. J-P Dessy. (10ème diffusion)


    • 26 février 2006, Lugano, svizzera, Orchestra del conservatorio della svizzera italiana, dir. G. Bernasconi,


    • 16 mai 2007, Bruxelles, Ensemble Musiques Nouvelles, dir. JP Dessy,
    • 23 juin 2007, Frankfurt Am Main, Ensemble Modern, dir. Nacho de Paz.



    • 8 avril 2010, New-York, Ensemble Talea.


    • 21 janvier 2011, Milano, Accademia del teatro alla scala, dir. Francesco Angelico,
    • 16 avril 2011, Teatro alla Scala, Milano, par l'Academia del teatro alla scala, dir. Francesco Angelico.
    • 15 décembre 2011. A la Cité de la Musique, Paris Dans le cadre du Festival d'Automne à Paris. Par l'Ensemble intercontemporain.


    • 27 janvier 2012, Roma, Festival Controtempo - Villa Medici / Academie de France à Rome, Ensemble l'Iténéraire, dir. Kanako Abe,
    • 31 janvier 2012, Auditorium St Germain, Paris, Ensemble l'Itinéraire, dir. Kanako Abe, (20ème diffusion)
    • 31 mars 2012, Troy USA, Empac. Talea Ensemble, dir. James Baker
    • 4 octobre 2012, Rochester (NY), Ossia New Music Concert, Eastman Computer Music Center Concert par le Switchensemble.
    • 12 novembre 2012, Rochester (NY), Eastman Computer Music Center Concert par le Switchensemble. L'affiche.


    • 10 février 2013. A Saint-Etienne, Jardin des Plantes ; dans le cadre du Festival Nouveau Siècle. Par l'Ensemble Orchestral Contemporain, direction Daniel Kawka
    • 6 mai 2013. A Lyon, AmphiOpéra. Dans le cadre des Journées Grame.  Par l'Ensemble Orchestral Contemporain, direction Daniel Kawka.
    • 4 octobre 2013. A Strasbourg, dans le cadre du Festival musica, par l'Ensemble Linea,
 direction Jean-Philippe Wurtz.


    • 9 décembre 2014, Los Angeles (USA), Walt Disney Concert Hall, LA Phil New Music Group, Matthias Pintscher, direction ; Evan Hughes, baryton.


    • 5 juin 2015, Kulturzentrum bei den Minoriten, Graz (Autriche). Schallfeld ensemble.


    • 6 juin 2016, Munich, "Code modern #3 Spectralism". Par l'Ensemble Blauer Reiter


    • 12 avril 2018, Zürich, Maag-Halle. Par le Collegium Novum Zürich, dir. Jonathan Stockhammer. (30ème diffusion)
    • 20 avril 2018, Manchester (The stoller Hall), "A Wonderful Day" par Psappha Ensemble, dir. Stephen Barlow.



    • Mercredi 5 décembre 2018 au Conservatoire de Nice. Dans le cadre du Festival MANCA 2018 "Prima la Musica". (33ème diffusion)




Notice :

"Dans cette œuvre, je suis parti d’une idée très simple : celle de la répétition/dégradation du matériau. Les processus linéaires, prévisibles et donc rassurants, se verront orienter progressivement vers les pôles extrêmes que sont le silence et la saturation, grâce à des ralentissements jusqu’à l’immobilité ou à des accélérations jusqu’au paroxysme. L’idée de « processus musical » est seulement un prétexte me permettant de rendre perceptible ce qui m’intéresse véritablement : l’avènement d’une violence cachée qui se révèle seulement par la dérive chaotique du matériau, par le rituel de sa destruction comme élément discursif porteur de forme et sa résurrection comme matériau incandescent, dès lors, hors de tout contrôle."
Fausto Romitelli

"In questo brano sono partito da un’idea molto semplice : quella di ripetizione/degradazione del materiale. Dei processi lineari, prevedibili e, quindi, rassicuranti, vengono deviati progressivamente verso i poli opposti del silenzio e della saturazione, attraverso scansioni temporali rallentate fino all’immobilità o accelerate fino al parossismo. L’idea di « processo musicale » è solo un pretesto per rendere percettibile ciò che veramente mi interessa ; l’epifania di una violenza nascosta che si rivela solo nella deriva caotica del materiale, nel rituale della sua distruzione come elemento discorsivo, portatore di forma e la sua risurrezione come materia incandescente, fuori controllo, aliena."
Fausto Romitelli








Extranet artiste Dernière mise à jour le 13/07/2018
Présentation Activités Au Fil Des Jours Ressources

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

GET FLASH





 

Design by WEBSTORE 2011