CIRM Manca 2013

Compositeurs et interpr�tes

« Retour page précédente

BIOGRAPHIE DE YUMI FUJITANI

Né(e) en 1962 Japon

Danseuse
Metteur en scène

Yumi Fujitani suit d’abord une formation de danse classique et de théâtre à Kobe. Puis elle se forme à la danse jazz, à la danse contemporaine et au butô.
A Tokyo, elle fait une rencontre déterminante avec Kô Murobushi et Carlotta Ikeda, co-fondatrices de la Compagnie ARIADONE.. Elle rentre alors dans la Compagnie comme 1ère danseuse. De 1985 à 1995, elle s’y produit dans des créations telles que « Himé », « Black Gray White », « Le Langage du Sphinx », « En chasse »...
En dehors des tournées internationales, elle enseigne le butô à Tokyo, tout en poursuivant sa formation à New-York et à Paris, où elle expérimente  de nouvelles formes d’expressions corporelles, à travers le masque et l’art du clown.
Elle s’installe à Paris en 1996. Danseuse de la troisième génération du butô, elle développe sur cet art une réflexion et une approche personnelles.
Elle entame alors des collaborations avec des comédiens , des metteurs en scène et des musiciens. En 1996, elle présente ainsi « Cinq Nô Modernes » de Mishima Yukio, avec des comédiens, au festival d’Avignon.
Elle travaille également avec Urszula Mikos( dirigée au Théâtre Proscenium 11è paris), metteur en scène (créations de « Terra Incognita » en 2002, « Uberyou » en 2003 d'après Louis  Cervin et Thomas Bernhard), le compositeur André Serre Milan (pour « Terra Incognita », présenté en 2002  à la Biennale « Musique en scène »de Lyon,  ainsi qu’au Théâtre National « La Criée » de Marseille) ou encore Jacques Rebotier et Dominique Raymond pour « L’éloge de l’ombre » de Tanizaki Junichiro à la maison de poésie. Elle crée également de nombreuses chorégraphies solos.
En 2001, elle présente « Frontières », au théâtre Le Samovar de Bagnolet, dans lequel elle s’aventure vers les limites et les chemins de la mort.
En 2002, toujours au théâtre Le Samovar, elle danse «  Vertige de mémoire », spectacle dans lequel elle explore les tréfonds de la mémoire et de l’inconscient.
En 2003, « Téfu-Téfu » à l'Espace Culturel Bertin Poirée, à Paris, revisite la fameuse question du rêve du papillon. La même année, « Fujin-Raîjin », présenté au Comptoir du Marais, à Paris, invoque, avec le graphiste japonais Tatsuya Oka, les esprits du vent et de l’orage. C’est également en 2003 que Yumi Fujitani crée sa propre compagnie, la « Compagnie Trois Garances ».
En 2004, elle présente une version solo de sa création « Kao-Chaos » à l’Espace Bertin-Poirée à Paris.
En Janvier 2006, elle  présente, en tant que metteur en scène et chorégraphe, une libre interprétation du « Journal d’Adam, Journal d’Eve » de Mark Twain, avec 2 comédiens  à la Scène Quai Est, à Ivry - sur seine.


Photo du spectacle "TERRA INCOGNITA" d'André Serre Milan.


Contexte CIRM

  • Programmée dans le cadre du Festival MANCA 2006 "Les points cardinaux", dimanche 12 novembre 2006, Musée des Arts Asiatiques (Nice), pour l'interprétation chorégraphique de "Japonese Love Song".



Extranet artiste
Pr�sentation Activit�s Au Fil Des Jours Ressources

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

GET FLASH





 

Design by WEBSTORE 2011