CIRM Manca 2013

Les dernières actualités du CIRM

« Retour page précédente

SETTEMBRE

Ecouter l'enregistrement

Settembre de François PARIS

Année de composition : 2010
Durée : 17.00 minutes

Formation :

Pour 16 instruments

Editeur

Billaudot (en location)

Contexte CIRM


Notice :

« Settembre «  s’inscrit dans la poursuite logique de mon travail d’exploration de nouveaux tempéraments égaux. Ici, comme dans « Sur la nuque de la mer étoilée », le tempérament égal issu du compromis de Werkmeister qui a fondé la gamme chromatique occidentale n’est qu’un parmi d’autres. L’intérêt, pour moi, d’utiliser plusieurs tempéraments réside principalement dans le fait que ceux-ci sont en mesure de proposer un contexte et non seulement une couleur comme peut le faire un mode par exemple. Ainsi, un tempérament élargi (19 notes sur deux octaves) m’a permis de réaliser des œuvres aussi différentes que « Sombra » pour violon, « Soleado » pour quatuor à cordes ou encore « l’empreinte du cygne » pour violoncelle, piano et orchestre.

L’utilisation simultanée ou alternée de plusieurs tempéraments dans « Settembre » me permet d’explorer des champs harmoniques, formels et mélodiques nouveaux dans mes œuvres instrumentales (même si un court passage de « Sur la nuque propose déjà une superposition). Cette nouvelle tentative a déjà été esquissée cependant, à l’aide de l’électronique, dans la partie finale de la musique que j’ai écrite pour le ballet « les arpenteurs » (œuvre réalisée avec la chorégraphe Michèle Noiret).

Je donnerai ici deux exemples d’idées musicales réalisées intuitivement à l’aide de ces tempéraments. Deux hypothèses donc :

- Une même phrase musicale reconnaissable présentée alternativement dans un tempérament élargi puis dans un tempérament plus resserré que le tempérament classique provoquerait une impression de changement d’espace ; du plus large au plus intime.

- La superposition de plusieurs chromatismes issus de différents tempéraments et présentés en homorythmie donnerait l’impression d’accélération ou de décélération du propos sans qu’il n’y ait pourtant aucune variation rythmique (les valeurs étant toutes identiques).

Mais bien sûr, je parle ici d’intuitions musicales et de tentatives artisanales ; je cherche de nouvelles directions en confortant pas à pas ce que j’ai pu valider dans les œuvres précédentes. Je le fais avec humilité, mais toujours de manière résolue en essayant de développer mes propres outils pour traduire au plus juste mes intentions musicales.

Ce qu’il y a de beau dans la recherche d’un nouveau tempérament, ce ne sont pas les calculs qu’il faut mettre en œuvre pour accorder au plus proche la dimension harmonique et la répartition mélodique, mais c’est plutôt l’impossibilité de la résolution de cette équation qui force à faire des choix subjectifs, « à l’oreille ». C’est sûrement par cette porte, dans ma musique, que peut commencer à s’engouffrer le propos artistique.

« Settembre » est dédié à Ivo Malec.





Extranet artiste Dernière mise à jour le 21/05/2012
Présentation Activités Au Fil Des Jours Ressources

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

GET FLASH





 

Design by WEBSTORE 2011