CIRM : Centre National de Création Musicale UCA
Manca 2018

Les dernières actualités du CIRM

« Retour page précédente

Actualité du Jeudi 03 Novembre 2005 à 20h30

CONCERT MANCA 2005 - FORUM I DES ETUDIANTS

Jeudi 3 novembre à 20h30 - A la Villa Arson (Nice) -  Au programme : Maurizio Goïna "Flatland", Cesare Saldicco "Disgressione Ipertestuale N°10", Maximilien Hondermark et Raphaël Laroche "Metro", Etienne Zannis "Electroscope", Ross Laurence et Marc Lautier "Alkaline", Federico Passera "Spleen",  Edoardo Milani "Garage", Katsufuji Tamako, Sébastien Magne et Nathanaëlle Raboisson "Priez pour elle". Vidéo et électronique.

Le forum des étudiants de composition électroacoustique a lieu désormais chaque année. Donner aux jeunes compositeurs l’occasion de se rencontrer et d’entendre leurs premiers travaux dans des conditions professionnelles, tel est l’objectif de ce forum, dont la coordination artistique est assurée depuis 2000 par Michel Pascal, Professeur au Conservatoire de Nice. Pour la première fois cette année, en collaboration avec la Villa Arson, le Forum des étudiants ouvrira la 26ème édition du Festival MANCA.

En partenariat avec le Conservatoire National de Région de Nice et la Villa Arson.

Maurizio Goïna
Maurizio Goïna joue de l’alto au sein de l’Orchestre du Théâtre de Trieste « Giuseppe Verdi ». Il suit actuellement sa deuxième année de cours de “Musique et Nouvelles Technologies” au Conservatoire de Musique “Giuseppe Tartini” à Trieste en Italie dirigé par le professeur Roberto Doati.
Le clip video “Flatland” est produit sous la direction du professeur P. Pachini.

Flatland Vidéo musicale
“Flatland” est inspiré du roman du même nom qui fût écrit en 1882 par Edwin A. Abbott.
L’histoire parle de la création et la vie d’un monde occupé par des figures géométriques à deux dimensions. De telles figures n’ont conscience que de leur réalité, quand soudainement apparaît une sphère révélant l’existence d’un monde à trois dimensions. À ce moment là, les figures à deux dimensions ont pris conscience d’un monde plus grand alors même qu’elles en faisaient déjà partie intégrante. Les images sont créées avec des techniques 3D à la façon de l’éclairage des photos de la rue.
La bande sonore est réalisée à partir de sons réels enregistrés dans la cuisine de la maison de l’auteur puis transformés sur ordinateur.
----------
Cesare Saldicco (Rome,1976)
Il étudie le piano dès l’enfance et obtient son diplôme supérieur en 1999 au Conservatoire “F. Morlacchi” de Pérouse. Peu après, il suit un cours supérieur  de composition avec Fabio Cifariello Ciardi. En 2004, également, il termine ses études de musique électronique avec Luigi Ceccarelli. Il a également suivit plusieurs Master Class de piano jazz avec Stefano Bollani. Il bénéficie, en 2005, d’une bourse Erasmus et étudie la composition à l’Université de Gothemburg avec Ole Lützow-Olm et Carl Axel-Hall ainsi que la musique électronique avec Pers Anders Nilsson. Sa musique a été jouée lors d’évènements culturels nationaux et internationaux comme “Festa della Musica” - Discothèque de État (1999 Rome), “Musica e Angeli” (2000 Pérouse), “Nuova Musica in Europa” (2003 Pérouse), “Mediterranean Music Centre” (2003 Gréce), “XXXIII Clusone Jazz Festival” (2003), “Une Saison Acousmatique” - Musiques & Recherches (2004 Bruxelles), “Progetto Musica” – Goethe Institute (2005 Rome) et programmée par la Radio Nationale Italienne (RAI) et la Radio Nationale Grecque (EPT). Actuellement, il est pianiste répétiteur pour la classe des Arts scéniques au Conservatoire “F. Morlacchi” de Pérouge.

Disgressione Ipertestuale N°10 Acousmatique
Écrite à la mi 2004, “Digression Ipertextuel n.10” est élaborée à partir de voix et née d’un projet radiophonique. L’univers de Kafka et l’ironie de Daniel Federici m’ont permis de travailler pour la composante narrative du texte.
----------
Maximilien Hondermark et Raphaël Laroche
Raphaël est en classe de seconde, il joue du piano. Maximilien est en troisième et pratique la flûte traversière à l’ENMD de Dieppe.

Metro
Vidéo musicale
Métro est une composition multimédia créée à partir de recyclage d’images de dessin animé et travaillé dans le logiciel d’effet spéciaux After Effect puis dans DP.4 lors d’un atelier pendant l’année scolaire 2004/05.
----------
Etienne Zannis
Etienne est trompettiste en classe de troisième Horaires Aménagés Musique à Dieppe.

Électroscope
Vidéo musicale
Fabriqué dans le logiciel de synthèse d’image Artmatic, puis composé dans Digital Performer pendant l’année 2004/05 « Electroscope » est un assemblage « d’images sonores ». La conduite de la composition a été dictée par « l’image du mouvement ».
Ross Laurence et Marc Lautier
Marc & Ross sont en 3ème Horaires Aménagés au Collège Georges Braque de Dieppe.
Ils pratiquent par ailleurs, respectivement, le hautbois et la guitare et jouent ensemble dans un groupe de musiques actuelles.

Alkaline Vidéo musicale
« Alkaline » a été réalisée avec les logiciels Voyager et Digital Performer 4.5 à raison d’une heure hebdomadaire de septembre 2004 à mars 2005.
« L’univers imaginaire de cette planète virtuelle nous a semblé correspondre à la musique que nous voulions fabriquer ».
----------
Federico Passera (Udine, Italie)
Diplômé en contrebasse sous la direction de Monsieur D. Bettinelli. Il suit successivement les cours de perfectionnement instrumental de Monsieur L. Streicher de l’Ecole Supérieure de Musique de Vienne et participe à plusieurs concerts en qualité de contrebassiste avec l’Ensemble Instrumental de Chambre Symphonique (Orchestre du Théâtre « G.Verdi » de Trieste, Orchestre Lyrique Symphonique de Piancenza, Orchestre Symphonique de la Province de Bologne, Mitteleuropa Orchestre…). Puis, il suit des cours d’ethnomusicologie à l’Institut Interculturel de l’école musicale de Venise, consacré principalement à l’étude de la musique classique indienne sous la direction de S. Nair. Il  fréquente actuellement l’école de « Musique et Nouvelles Technologies » au Conservatoire “Giuseppe Tartini” à Trieste.

Spleen Vidéo musicale
C’est une alchimie du verbe, la raison profonde qui, du fond, déforme et reforme la matière visible dans Spleen. Le retournement profondément conçu comme origine de la mobilité : condition nécessaire dans le lieu de l’expressivité. Le son tend  à une rassurante stabilité sans jamais toutefois la rejoindre complètement.
L’entité tendanciellement opposée à la nature instable de l’image sont les conditions premières et essentielles pour une contre apposition dialectique.
L’évaporation des relations et des correspondances entre l’image et la matière sonore fluctuant dans Spleen est un « Continuo » et un balancement reflétant l’ennui et l’idéal.
----------
Edoardo Milani (1966)
Après avoir étudié le piano et la flûte, Edoardo Milani, autodidacte, s’est dédié en 1983 à la musique électronique et à la composition en 1986. Il a participé à beaucoup de concours internationaux parmi lesquels le prix Luigi Russolo en 1993 où il s’est très bien placé. Il a écrit de la musique pour des représentations théâtrales, des documentaires, la radio, la télé. Il a vendu plus de 250 titres de musique pop-électronique édités dans le monde entier. Actuellement il est en 2ème année de « Musique et Nouvelles Technologies » au Conservatoire “Giuseppe Tartini” à Trieste.

Garage
(2001) Composition Audiovisuelle
Garage est un morceau qui met en opposition un instrument musical traditionnel, la flûte et un autre moins "traditionnel", c’est à dire une porte de garage qui  produit des sons rappelant la voix d’un saxophone.
Le contrepoint entre les deux voix est interprété comme un dialogue entre une femme et un homme et reflète la diversité et la difficulté de ménager l’échange verbal entre les deux sexes qui dans ce siècle semblent des univers de plus en plus distants.
La composition a été enregistrée dans un garage au centre-ville avec la technologie numérique ; le traitement du son (filtres et effets) a été effectué avec la technologie analogique.
On a appliqué des filtres et changé les séquences des images qui sont tirées du film de série b de Russ Meyer « Faster pussycat kill kill » (1966), et, intercalé certaines séquences filmées sous les néons du couloir du conservatoire. Les vidéos inédites ont été soit superposées soit découpées en une séquence rapide.
----------
Tamako Katsufuji
(Osaka, Japon,1973)
Elle est diplômée de l'Université des Arts d'Osaka où elle a étudié la musique assistée par ordinateur avec Kazuo Uehara. Elle a obtenu le second prix du Département de musicologie. Elle a participé à l'Atelier d'été de Création musicale 2001 à Paris.
A présent, elle travaille comme ingénieur du son et compose de la musique pour la danse.
Elle fait ses études de musique au Brésil, où elle a aussi travaillé comme violoniste et pianiste. Après le diplôme de Maîtrise et DEA en composition, elle est allée habiter en Italie, où elle s’est dédiée à une recherche à propos du rapport entre musique et peinture au « Politecnico di Milan ». Arrivée à Nice en 2003, elle est devenue élève de composition électroacoustique de Michel Pascal au CNR.


Wrap acousmatique
----------
Sébastien Magne (1975)
Diplômé d’un DEUG de philosophie, il a également suivi pendant une année aux Beaux Arts. Il est président de l'association Convergence (pour la promotion de l'art contemporain). Il a déjà réalisé plusieurs expositions photos et vidéos : en 2004 deux courts métrages «Traquée» et «Îlot M», une installation vidéo suite à une résidence au Festival « Les printemps dans la rue » (St Etienne ), et en 2005 il réalise une installation vidéo intitulé « Vidéoacousma ».

Nathanaëlle Raboisson
(1981)
De 1995-2005 elle a effectué des études musicales dans des écoles de musique et au Conservatoire National de Région de Perpignan en piano, formation musicale et analyse. Elle est actuellement en second cycle Niveau 3 du cursus de composition acousmatique au CNR de Perpignan où elle étudie la composition, l’interprétation de pièces, l’installation multimédia, les bandes son de vidéos expérimentales et de courts métrages.
Elle a aussi effectué un stage d'interprétation acousmatique à Noicattaro (Italie).


Priez pour elle
(2005) Vidéoacousma
Compositeur : Raboisson Nathanaëlle
Projection vidéo (vidéo projecteur et écran) et diffusion sur acousmonium.
Vidéaste : Magne Sébastien
Ce concert est constitué d’une vidéoprojection et d’une spatialisation sonore sur un acousmonium. Il s’agit d’une première proposition où un vidéaste demande à deux acousmates la réalisation de la bande son de courtes vidéos expérimentales.
C’est évidemment le rapport du son et de l’image dont il est question ici ; la manière dont ces deux univers s’interpénètrent, se répondent et modifient la perception du spectateur. Ce projet s’inscrit dans la continuité des réflexions du cinéaste Andrei Tarkovski dans un texte intitulé “musique et bruitage” dont voici un court extrait :
“Au cinéma, une reproduction naturaliste du monde sonore est inimaginable car tous les sons se retrouveraient sur la bande son, s’y bousculeraient, et cette cacophonie signifierait que le film n’a justement pas de solution sonore. Sans sélection des sons, le film est comme muet, car il n’a pas d’expression sonore qui lui soit propre. (…) Il suffit d’enlever les sons réels du monde qui est représenté à l’écran, et de les remplacer par des sons étranges, ou encore de les distordre et qu’ils n’aient plus de rapport direct avec l’image, pour que le film se mette à sonner, à trouver une résonance. (…)
La musique instrumentale est un art si autonome, qu’il est beaucoup plus difficile pour elle de s’intégrer dans un film, au point d’en devenir une partie organique. C’est pourquoi son utilisation comporte très souvent un compromis, parce qu’elle passera toujours pour une illustration. Mais la musique électronique a cette capacité de se dissoudre dans le son, de se cacher derrière d’autres bruits, d’être la voix indéfinie de la nature, ou celle des sentiments confus, d’être comme une respiration”.

CIRM, Centre National de Création Musicale
33 avenue Jean Médecin, 06000 Nice
04 93 88 74 68 - Fax 04 93 16 07 66
Email : info@cirm-manca.org

Enhanced by D.B.L. 2019