CIRM : Centre National de Création Musicale UCA
Manca 2018

Les dernières actualités du CIRM

« Retour page précédente

Actualité du Mercredi 08 Novembre 2000 à 20h30

CONCERT MANCA 2000 - “MINIMANCACIRMCNRMHM081100“

Mercredi 08 novembre 2000
Musée Matisse


18h30
Atelier MANCA – Forum FNAC
Entretien avec Thierry BLONDEAU (photo)


20h30
« MINIMANCACIRMCNRMHM081100 »



Thierry BLONDEAU
Avec les élèves du Conservatoire National de Région de Nice
Coordination Martine Raibaldi

Création Mondiale - Commande du CIRM

Distribution :

Clavecinistes : Delphine Derne, Alix Eynaud de Fay, Déborah Gherson, Alice Levet
            Marcus Papalia, Aurélie Plonka, Alison Vard de la classe de Martine Raibaldi
Cor anglais : Alexandre Mege, classe de Eric Mege
Clarinette : Cindy Barnoin, classe de Valérie Vedel
Basson : Camille Fenech, Germain Vermeulen, classe de José Castillo
Saxophone : Céline Bosquet, classe de François Leclaircie, Florian Gourio
Trombone :  Julie Carbonneaux, classe de Jean-Claude Morisse
Récitante : Martine Raibaldi


Thierry BLONDEAU (Vincennes, 1961)
Il étudie la musique et la littérature à Paris et à Berlin, obtenant plusieurs prix : Premier prix au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, Hochschule der Kunste, Prix du Sénat Culturel de Berlin en 1990. Par la suite, il est pensionnaire  à la Villa Médicis de 1994 à 1996, puis lauréat de la Villa Médicis hors les murs, 1998, dans le cadre d’une collaboration avec le Musée Tinguely de Bâle. Cette année-là, il est également compositeur en résidence à l’Ecole Nationale de Musique de Brest puis pensionnaire à l’Akademie Schlofl Solidtudfe (Stuttgart) en Allemagne.
Il est compositeur en résidence au studio « Collectif Musique » et à l’E.N.M d’Annecy jusqu’à fin 2002.
Sa musique réunit en une construction audible des données acoustiques, spatiales ou instrumentales, préoccupation qui l’amène depuis peu à concevoir des œuvres in situ ou interactives. C’est le cas notamment de Pêle-Mêle, pièce interactive pour clarinette, orgue, guitare, violon, alto et violoncelle amplifiés (1998).
D’autre part, plusieurs de ses pièces ont été enregistrées, notamment par les ensembles Accroche Note, Court Circuit et Zig-Zag : Ein und Aus (1995, pour deux clarinettes et trio à cordes), vis-à-vis (1994, pour trois clarinettes et trio à cordes), Plötzlich (1995, pour petit ensemble), ici et là II (1995, pour flûte et délai).
Ses travaux sont édités chez Jobert et Ricordi.

Martine RAIBALDI (Saint-Chaptes, 1953)
Martine Raibaldi commence ses études de clavecin au Conservatoire National de Région de Nice où elle obtient un Premier Prix et un Prix de la Ville de Nice de clavecin, ainsi qu’un Premier Prix de musique de chambre.
Demi-finaliste au Concours International de Bruges et au Festival Estival de clavecin de Paris, elle poursuit depuis une carrière d’enseignante et de concertiste.
Elle participe activement à la découverte de cet instrument et de son répertoire (du baroque à l’actuel) tout en enseignant, actuellement, au Conservatoire National de Région de Nice et à l’Ecole de Musique de Cannes.
Elle se produit aussi bien en soliste et en récital qu’en musique de chambre. En ensemble, ses préférences vont au duo ou au trio, particulièrement avec la flûte, le violon, le violoncelle ou le chant.
Elle est régulièrement invitée comme soliste et concertiste en Allemagne et en Italie. Son activité de continuiste l’amène  également à réaliser la basse continue des enregistrements des « concerti pour orgue » de Michel Corette avec René Saorgin en soliste et du « Couronnement de Darius » d’Antonio Vivaldi avec l’ensemble baroque de Nice.
Pour sa dernière production discographique, « Diapason » écrit : « … avec une fort jolie réalisation de Martine Raibaldi, au toucher plein de tact et d’intelligence ».

Discographie :
- 6 sonates pour flûtes et clavecin KV. 10-15 avec Philippe Depetris : flûte, PAVANE ADW7260
- Sonates pour violon et clavencin op. 2, avec Jacques-Francis Manzone : violon, BNL productions 112 838 (Auvidis).
« MINIMANCACIRMCNRMHM081100 »
(Thierry Blondeau)


MINIMANCACIRMCNRMHM081100 est une musique conçue en fonction d’un contexte et d’un lieu : pour le Centre International de Recherche Musical interprété dans le cadre des « Mini-Manca » par les élèves du Conservatoire National de Région au Musée Henri Matisse, le 08 novembre 2000, d’où le titre.

La musique alterne des citations du texte que Matisse a intégré à son cycle « Jazz », une musique enregistrée et travaillée à partir de sons de clavecin et le son réel du clavecin parfois soutenu par une trame de cinq instruments à vent cachés.

MINIMANCACIRMCNRMHM081100 débute par un léger brouhaha comme l’on peut en entendre dans un espace réverbérant comme celui du Musée Matisse lorsque le public parle même à voix basse, brouhaha dont les contours se précisent petit à petit pour finalement devenir une voix récitant le texte de Matisse.

De même que la musique enregistrée et musique jouée en direct alternent ou dialoguent, texte lu en direct et voix enregistrée et retravaillée brouillent les pistes. Parfois, il est difficile de définir la source sonore…

Les parties instrumentales sont conçues pour différents niveaux de difficultés, de façon à en permettre l’exécution par des élèves. La principale idée développée ici concerne la superposition de vitesse. Ainsi, certains élèves jouent vite, tandis que d’autres jouent lentement. Les harmonies sont conçues comme des plages de couleur se fondant les unes dans les autres, certains sons les constituant se raréfiant tandis que d’autres deviennent plus présents. Un dialogue s’installe entre la musique enregistrée et le clavecin au point de devenir un jeu de question-réponse très animé. Après quelques péripéties, des hauts et des bas, la séquence enregistrée propose un parcours curieux. Deux notes glissent lentement pendant dix minutes pour se croiser au milieu. D’où une impression contradictoire de fixité, sentiment démenti au fur et à mesure par le fait que l’intervalle entre les deux sons se rétrécit au point de produire un unisson, puis de repartir en sens inverse. Cette impression curieuse lors d’une écoute attentive est renforcée par le fait que ce croisement se situe sur un deuxième plan, tandis que le clavecin et les instruments à vent font une diversion de votre écoute chers auditeurs. La fin, eh bien la fin, cela ne se raconte pas lorsque l’on veut garder une part de plaisir…

MINIMANCACIRMCNRMHM081100 est écrit pour clavecin deux mains ou quatre mains, cinq instruments à vent cachés (cor anglais, clarinette, basson, saxophone et trombone), récitante et séquence préenregistrée. La voix enregistrée est celle de Martine Raibaldi. Les traitements du clavecin sur la séquence concernent surtout l’étirement et la contraction, ce qui en alterne la couleur, la disposition spatiale qui renforce l’effet de cloche qui se balance, et, pour ce qui concerne la voix, j’ai appliqué un fractionnement d’échantillons redistribués de façon plus ou moins aléatoire, généralement appelé « brassage ».

Je remercie l’équipe du CIRM, Martine Raibaldi, les élèves et les professeurs du CNR de Nice et enfin le Musée Matisse grâce à qui « MINIMANCACIRMCNRMHM081100 a lieu.

Thierry Blondeau

(Programme rédigé et imprimé en novembre 2000)


CIRM, Centre National de Création Musicale
33 avenue Jean Médecin, 06000 Nice
Tél 04 93 88 74 68 - Fax 04 93 16 07 66
Email : info@cirm-manca.org

Enhanced by D.B.L. 2019