CIRM : Centre National de Création Musicale UCA
Manca 2018

BIOGRAPHIE DE ENSEMBLE SOLISTES XXI

Ensemble

Fondé en 1988 par Rachid Safir dans le but de faire de la musique de chambre vocale, les Solistes XXI retrouvent l’esprit d’une époque réputée à jamais disparue en France au moment où la Révolution faisait table rase de l’absolutisme monarchique. L’ensemble développe le répertoire vocal chambriste en se tournant à la fois vers les œuvres polyphoniques du haut Moyen Age, de la Renaissance et du baroque naissant tout en sollicitant des partitions nouvelles auprès des compositeurs du monde entier, mettant époques et styles en perspectives.

Les Solistes XXI ont ainsi su donner à la musique contemporaine sa musicalité naturelle et l’expressivité dont elle est trop souvent spoliée. « Il est néanmoins nécessaire, avant de l’interpréter en public, souligne Rachid Safir, d’effectuer un long travail de préparation, d’analyse, d’assimilation, d’accaparation, d’ancrage, jusqu’à ce que les chanteurs se soit accaparés l’œuvre pour lui donner de l’affect. Nous cherchons autant d’interprétation dans la création que dans les musiques anciennes et romantiques. » Pour Rachid Safir, il convient de travailler la voix et le chant d’ensemble comme s’il s’agissait d’un instrument ou d’une formation de chambre. Mais, contrairement aux ensembles instrumentaux, les Solistes XXI ne se produisent pas sans chef. En effet, ce qui est souvent superflu dans d’autres configurations, est indispensable pour les groupes vocaux, le chant d’ensemble s’avérant singulièrement complexe à mettre en place. Une oreille externe est primordiale, constate Rachid Safir. Les Solistes XXI changent de son d’une œuvre à l’autre et selon le lieu où ils se produisent.

Pour être de l’équipe des Solistes XXI, il ne suffit pas de disposer d’une belle voix. La polyphonie, particulièrement celle à voix seules, nécessite à la fois des qualités de soliste et le sens de l’écoute collective. « Dans les années 1970, se souvient Safir, j’ai mesuré l’importance d’un répertoire dont nul n’entendait jamais parler, la polyphonie. En fait, elle était peu jouée parce qu’elle exige l’excellence. » C’est ainsi que, dès la première.



En savoir plus : http://www.solistesxxi.com/


Pour en savoir plus

http://www.solistesxxi.com/

Contexte CIRM




Dernière mise à jour le 23/10/2014 Extranet artiste

CIRM, Centre National de Création Musicale
33 avenue Jean Médecin, 06000 Nice
Tél 04 93 88 74 68 - Fax 04 93 16 07 66
Email : info@cirm-manca.org

Enhanced by D.B.L. 2019