CIRM : Centre National de Création Musicale UCA
Manca 2019

BIOGRAPHIE DE KASSIA DE CONSTANTINOPLE

00/00/0810 Constantinople - en 0865 Constantinople

Compositrice

L’hymnographe Kassia (810 – 865, Constantinople) est une des premières compositrices dont on a gardé autant d’écrits musicaux. Elle nous a laissé presque 800 pièces en vers non liturgiques et une cinquantaine d’hymnes. Près de la moitié de ses hymnes font partie des livres liturgiques de l’Église orthodoxe.

Kassia était de bonne famille. Jeune, elle avait la réputation d’une femme exceptionnellement belle et intelligente. La légende dit qu’elle aurait participé à un concours de beauté qui devait sélectionner des candidates pour les épousailles avec l’empereur Théophile (813-843). Quand ce dernier, frappé par la beauté de Kassia lui adressait la parole, il aurait dit : « De la femme est venu le pire », faisant allusion au péché originel et à Ève. Kassia lui aurait alors répondu : « Et de la femme est venu le meilleur » faisant référence à Marie et au Christ né de la Vierge. Théophile n’a pas épousé l’impertinente Kassia, lui préférant la docile Théodora. La légende dit qu’il l’a regretté ensuite. Le dernier verset d’un des hymnes (doxasticon des matines du Mercredi Saint) aurait été écrit par Théophile lors d’une visite au Monastère de Kassia. Kassia était la première higoumène du monastère qu’elle a fondé en 843.


Contexte CIRM

  • Programmation de " Kirie i èn pollais amartiais " dans le cadre du Festival Manca 2018 "Prima la Musica" le dimanche 9 décembre au Musée Chagall, Nice. Par l’Ensemble Mora Vocis.


Notices des oeuvres de cet artiste disponibles sur le site



Dernière mise à jour le 28/11/2018 Extranet artiste

CIRM, Centre National de Création Musicale
33 avenue Jean Médecin, 06000 Nice
04 93 88 74 68 - Fax 04 93 16 07 66
Email : info@cirm-manca.org

Enhanced by D.B.L. 2019