CIRM : Centre National de Création Musicale UCA
Manca 2018
« Retour page précédente

MASAL

Masal de Annette MENGEL

Année de composition : 2007
Durée : 10.00 minutes

Formation :

Pour choeur

Contexte CIRM


Notice :

« Masal » a été conçu en étroite liaison avec le texte de Nazım Hikmet qu’il met en musique. La forme quasi musicale de ce poème a été respectée autant que possible ainsi que sa langue originale, le turc. « Masal » est dédié à la mémoire d’Alfredo.



LE CONTE DES CONTES
Nâzım Hikmet, 7 mars 1958


Nous sommes devant l’eau,
le platane et moi.
Dans l’eau se reflète notre image,
celle du platane et la mienne.
L’éclat de l’eau nous frappe,
le platane et moi.

Nous sommes devant l’eau,
le platane et moi et aussi un chat.
Dans l’eau se reflète notre image,
celle du platane et la mienne et aussi celle d’un chat.
L’éclat de l’eau nous frappe,
le platane, moi, et aussi le chat.

Nous sommes devant l’eau
le platane, moi, le chat et aussi un soleil.
Dans l’eau se reflète notre image
celle du platane, la mienne, celle du chat et aussi celle du soleil.
L’éclat de l’eau nous frappe,
le platane, moi, le chat et aussi le soleil.

Nous sommes devant l’eau,
le platane, moi, le chat, le soleil et aussi notre existence.
Dans l’eau se reflète notre image,
celle du platane, la mienne, celle du chat, celle du soleil et aussi celle de notre existence.
L’éclat de l’eau nous frappe,
le platane, moi, le chat, le soleil et aussi notre existence.

Nous sommes devant l’eau.
En premier le chat s’en ira,
son reflet se perdra dans l’eau.
Ensuite je m’en irai,
mon reflet se perdra dans l’eau.
Ensuite le platane s’en ira,
son reflet se perdra dans l’eau.
Ensuite l’eau s’en ira,
le soleil restera,
et puis il s’en ira également.

Nous sommes devant l’eau,
le platane, moi, le chat, le soleil et aussi notre existence.
L’eau est fraîche,
le platane est grand,
moi, j’écris un poème,
le chat somnole,
le soleil est chaud.
Heureusement nous sommes en vie.
L’éclat de l’eau nous frappe,
le platane, moi, le chat, le soleil et aussi notre existence.


MASALLARIN MASALI
(version turque)

Su bașında durmușuz
çınarla ben.
Suda suretimiz çıkyıor
çınarla benim.
Suyun șavkı vuruyor bize
çınara bana.

Su bașında durmușuz
çınarla ben, bir de kedi.
Suda suretimiz çıkyıor
çınarla benim, bir de kedinin.
Suyun șavkı vuruyor bize
çınara, bana, bir de kediye.

Su bașında durmușuz
çınar, ben, kedi, bir de güneș.
Suda suretimiz çıkyıor
çınarın, benim, kedinin, bir de güneșin.
Suyun șavkı vuruyor bize
çınara, bana, kediye, bir de güneșe.

Su bașında durmușuz
çınar, ben, kedi, güneș, bir de ömrümüz.
Suda suretimiz çıkyıor
çınarın, benim, kedinin, güneșin, bir de ömrümüzün.
Suyun șavkı vuruyor bize
çınara, bana, kediye, güneșe, bir de ömrümüze.

Su bașında durmușuz.
Önce kedi gidecek
kaybolacak suda sureti.
Sonra ben gideceğim
kaybolacak suda suretim.
Sonra çınar gidecek
kaybolacak suda sureti.
Sonra su gidecek
güneș kalacak
sonra o da gidecek.

Su bașında durmușuz
çınar, ben, kedi, güneș, bir de ömrümüz.
Su serin,
çınar ulu,
ben șiir yazıyorum,
kedi uyukluyor,
güneș sıcak,
çok șükür yașıyoruz.
Suyun șavkı vuruyor bize
çınara, bana, kediye, güneșe, bir de ömrümüze.





Extranet artiste Dernière mise à jour le 30/10/2007

CIRM, Centre National de Création Musicale
33 avenue Jean Médecin, 06000 Nice
04 93 88 74 68 - Fax 04 93 16 07 66
Email : info@cirm-manca.org

Enhanced by D.B.L. 2019