CIRM : Centre National de Création Musicale UCA
Manca 2018
« Retour page précédente

STUDI PER L'INTONAZIONE DEL MARE

Studi per l'intonazione del mare de Salvatore SCIARRINO

Année de composition : 2000
Durée : 45.00 minutes

Formation :

Pour contre-ténor, quatre flûtes, quatre saxophones, percussion, 100 flûtes et 100 saxophones. Texte de Thomas Wolfe sur Saint-François d'Assise

Editeur

Editions Ricordi

Contexte CIRM


Notice :


La composition est fondée sur l'infini dialogue entre petit et grand.
il y a certainement un coté spectaculaire lié au nombre des exécutants. Mais il devient secondaire face à l'explosion de la musique ou à l'enchantement des gigantesques phénomènes acoustiques que l'on obtient en multipliant de minuscules sons. Penser au fleuve, au chant des oiseaux, aux grillons, ou brouhaha d'un marché, au trafic, à la pluie... .
Nous partirons d'une vague. Durant une calme journée, entre azur et soleil. Asseyons-nous devant  une flaque. Oui, une humble flaque où l'invisible mouvement de l'air, le vent commence son travail. Il débute par une imperceptible déformation du reflet. Une légère vibration se propage dans l'image, et voici que naissent de minuscules vagues : elles se multiplient, reviennent en arrière, disparaissent. Pour aussitôt renaître.
Des vents sauvages. Des vagues démesurées. Des monstrueuses cavernes d'écume. Leur furie se raconte à distance. C'est une terrible chose d'être à l'intérieur, ou d'avoir à l'intérieur de soi la mer.
Une tempête se compose d'infinis coups de vents. Y a-t-il un point idéal d'où écouter ?

Propos de Salvatore Sciarrino




Une ville scintillante brûle nos yeux
Quand nous passons le pont avec toi face obscure.
Ensemble nous avons couru
Sous un million de routes
Les violentes routes de la nuit.
Viens près de moi, frère, dans les veilles de la nuit
Viens comme toujours tu es venu.

A travers les places et les rues il disait:
Qui me donne une pierre aura une récompense
Qui me donne deux pierres aura deux récompenses
Qui me donne trois pierres aura autant de récompenses.

Les jours se courbent comme une ombre
Pour entendre le soupir des prisonniers
Pour délivrer les fils des tués.

Qui me donne une pierre aura une récompense
Qui me donne deux pierres aura deux récompenses
Qui me donne trois pierres aura autant de récompenses.
Il ne recourait pas au langage de la sagesse.

Salvatore Sciarrino
(de Thomas Wolfe, Légende des trois compagnons, Pistis Sophia)


(photo : Mauro Fermariello Piccolo)






Extranet artiste Dernière mise à jour le 21/10/2008

CIRM, Centre National de Création Musicale
33 avenue Jean Médecin, 06000 Nice
04 93 88 74 68 - Fax 04 93 16 07 66
Email : info@cirm-manca.org

Enhanced by D.B.L. 2019