CIRM : Centre National de Création Musicale UCA
Manca 2019
MANCA
« Retour page précédente

X.II (CHAGALL’S CLOCK)

X.II (Chagall’s clock) de Olga BOCHIKHINA

Année de composition : 2010

Formation :

Pour grand ensemble

Contexte CIRM


Notice :

Il m’est venu l’envie d’écrire une nouvelle oeuvre, après le choc ressenti lors d’une exposition de Marc Chagall, devant un ensemble de toiles où l’image du temps était gravée ; l’image du temps mais pas le temps lui-même. On peut se représenter cette image en plaçant les mains de façon symétrique devant le cadran de l’horloge, à distance égale d’un axe imaginaire. Sur le tableau, les aiguilles sont pointées sur les chiffres X et II, soit 10 heures et 10 minutes. Si ces sections sont égales visuellement et sont cohérentes, il n’en est pas de même pour la qualité réelle du temps. Comme utilisée dans la pièce, une minute est un très léger mouvement de la main représentant les minutes tandis que les 60 secondes sont représentées par un cercle complet de la main au bout du bras. Cela signifie que qualité et quantité ne vont pas de pair. En regardant le cadran, on peut calculer le temps ou déterminer l’heure de façon numérique, d’un simple coup d’oeil, en plaçant ses mains comme en fixant l’image du temps. A l’inverse, nous ne sommes pas capables d’appréhender les changements qualitatifs du temps, son écoulement. On peut seulement se le représenter à travers le geste, par exemple, celui de la main des minutes. Et même alors, c’est plus une image d’un “maintenant“, que celle d’un “passé récent“ ou d’un “futur proche “. Le nombre de musiciens intervenant dans la pièce est égal aux chiffres indiqués sur le cadran, ou pour le dire plus justement, au point situé au milieu des deux sections X et II. Quoi qu’il en soit, le résultat est le même et correspond au chiffre XII. L’ensemble complet est un mécanisme d’horloge spécifique, avec des mains invisibles qui se replacent dans le cercle ou qui sont arrêtées par le simple regard du spectateur, de temps en temps.

Olga Bochikhina


I’ve come to the idea of a new piece after the impact given by Marc Chagall canvases, where the image of the time is engraved. It is the image of the time and not the time as itself. One can see the formula of this image at the clock-face where hands time the equal sections in different directions. They represent 10 hours (Roman numeral X) and 10 minutes (Roman numeral II). These sections are equal quantitatively as if it would be a draft, but not qualitatively. As used here a minute is just a little movement of the minute-hand while 60 seconds are the complete circle, which the hand radius passes by. It means that equivalent in quality they are not equivalent in quantity. Looking at the clock-face we can time or fix the time only numerically at the moment of a glance, setting hands position as well as engraving the image of the time. On the contrary we are not capable to catch the qualitative changes of the time, its flow. We can just turn it into the gesture, for instance, the gesture of the minute-hand. And then it’s no more the image of the “now”, but the image of the “no more now” or the “not yet now”. The number of musicians in the piece corresponds with the numbers on the clock-face or to tell it fairer with the point placed in the middle of two sections Х and II and simultaneously equal to their total sum, i.e. to XII.  The whole ensemble is a specific clock mechanism with invisible hands, which are being replaced in the circle or stopped with the glance of observer from time to time.

 





Extranet artiste Dernière mise à jour le 19/11/2010

CIRM, Centre National de Création Musicale
33 avenue Jean Médecin, 06000 Nice
04 93 88 74 68 - Fax 04 93 16 07 66
Email : info@cirm-manca.org

Enhanced by D.B.L. 2019