CIRM : Centre National de Création Musicale UCA
Manca 2019
« Retour page précédente

DRESSUR

Dressur de Mauricio KAGEL

Année de composition : 1977
Durée : 26.00 minutes

Formation :

Trio de percussions de bois

Contexte CIRM

  • Programmée dans le cadre du Festival MANCA 2016, Samedi 19 novembre, Salle Juliette Gréco à Carros, par Thibault Lepri, Noam Bierstone et Rémi Durupt.

Notice :

Lorsque Mauricio Kagel arrive en Europe depuis l’Argentine, il éprouve le besoin de manifester sa propre conception du métier de compositeur. Émigrant et fils de migrants, il était logique qu’il s’interroge tout d’abord sur la musique occidentale et son institution, le concert. Deux pièces en marquent particulièrement le trait : Sonant (1960…) dont la première au Domaine Musical avait déclenché un scandale, et Dressur (1977) créée aux Journées Internationales de la Musique Contemporaine de Metz par le trio de percussionniste Le Cercle (Jean-Pierre Drouet, Willy Coquillat, Gaston Sylvestre).

Mauricio Kagel nous livre une expérience quasi phénoménologique du temps, une brèche où s’infiltrent d’autres conceptions du langage artistique et musical. Il fonde ainsi le « théâtre instrumental », une forme où les composantes du concert – composantes sonores mais aussi visuelles : depuis le son jusqu’aux attitudes des interprètes et aux gestes qu’ils produisent volontairement ou non ! – sont régulées par des principes musicaux.

L’ancien fondateur de la médiathèque d’Argentine se livre avec humour aux constructions musicales les plus rigoureuses, et propose in fine un vertige : la forme musicale n’est jamais là où vous l’attendez.

La pièce Dressur (1977) est particulièrement emblématique de cette conception du matériau chez Mauricio Kagel. À partir d’une contrainte initiale (tous les instruments qui composent la pièce doivent être en bois) le compositeur travaille non seulement sur des sonorités mais aussi pour ainsi dire sur l’environnement culturel des instruments : il utilise ainsi la célèbre étude Galop, souvenir du cirque Renz pour marimba comme leitmotiv de toute la pièce. En émerge alors une partie à trois, où chacun va tenter de dominer l’autre. Avec Dressur, comme le dressage des animaux de foire ou le dressage du cirque, on assiste à des duels permanents jusqu’à la situation finale. La partition est aussi cocasse que grinçante : le son est travaillé finement mais les instrumentistes dérapent. Quelque chose grippe dans les rouages bien huilés du concert !

J-F Trubert





Extranet artiste Dernière mise à jour le 31/10/2016

CIRM, Centre National de Création Musicale
33 avenue Jean Médecin, 06000 Nice
04 93 88 74 68 - Fax 04 93 16 07 66
Email : info@cirm-manca.org

Enhanced by D.B.L. 2019