CIRM : Centre National de Création Musicale UCA
Manca 2019
MANCA
« Retour page précédente

J'ACCUSE, FILM D'ABEL GANCE, MUSIQUE

J'accuse, film d'Abel Gance, musique de Philippe Schoeller

Année de composition : 1919 - 2014
Durée : 166.00 minutes

Formation :

Film (1919) noir et blanc d'Abel Gance / musique (2014) de Philippe Schoeller

Contexte CIRM

  • Projection du film programmée dans le cadre du Festival MANCA 2016 sous forme de Ciné-Concert avec l'Orchestre Philharmonique de Nice, dir. Christian Schumann, Vendredi 18 Novembre 2016 à l'opéra de Nice.

Notice :



Jeune cinéaste, Abel Gance (1889-1981) avait quitté, les poumons atteints, une usine d'Aubervilliers où l'on fabriquait des gaz toxiques. "Lorsque je découvris la mort de la plupart de mes amis, racontera-t-il plus tard à l'historien Kevin Brownlow, j'eus cette rage insensée d'utiliser ce nouveau médium, le cinéma, pour montrer au monde la stupidité de la guerre. Nous étions encore au milieu du conflit, et il était très difficile de faire un film pacifiste. Je me demandais quel sujet je pourrais choisir pour bien montrer la stupidité du conflit. Un jour, alors que je traversais le boulevard du Château, étant encore mobilisé, j'eus cette idée qu'il fallait que tous les morts reviennent – et dès lors devenus incontournables, ils nous obligeraient à finir la guerre immédiatement."

Le film fut tourné dans les derniers mois de la guerre, sur des champs de bataille encore fumants, voire pendant les ultimes combats, au cœur d'un bataillon américain. Intimiste dans ses premières bobines – l'histoire de deux rivaux en amour que la guerre va rapprocher –, touchant dans les scènes loin du front, le film prend peu à peu la dimension épique qu'affectionnait Gance.




J’accuse
France - 1919
Réalisation: Abel Gance
Scénario: Abel Gance
Image: Marc Bujard, Léonce-Henri Burel, Maurice Forster
Montage: Andrée Danis, Abel Gance
Producteur(s): Charles Pathé
Interprétation: Romuald Joubé (Jean Diaz), Séverin-Mars (François Laurin), Maryse Dauvray (Édith Laurin), Maxime Desjardins (Maria Lazare), Angèle Guys (Angèle), Mancini (la mère de Jean).

Synopsis :
Le film met en relief deux hommes que tout sépare issus d'un même village. L'un, Jean Diaz, est poète et porte la joie de vivre, l'autre, François Laurin, est une brute qui rend sa femme, Edith, contrainte au mariage par son père, malheureuse. Jean et Edith tombent amoureux. La guerre éclate. Jean et François apprennent à se connaître pendant la guerre. Edith est déportée en Allemagne comme toutes les femmes de son village. Elle est violée par des soldats et parvient à s'échapper et rentre chez elle. Mais François meurt à la guerre, quant à Jean, il devient fou, il a des visions macabres qui dénoncent et accusent les horreurs de la guerre et il finit par mourir également.








Extranet artiste Dernière mise à jour le 15/06/2016

CIRM, Centre National de Création Musicale
33 avenue Jean Médecin, 06000 Nice
04 93 88 74 68 - Fax 04 93 16 07 66
Email : info@cirm-manca.org

Enhanced by D.B.L. 2019