CIRM : Centre National de Création Musicale UCA
Manca 2019
« Retour page précédente

MOTS DE JEU

Mots de jeu de Alireza FARHANG

Année de composition : 2018

Formation :

pour 5 voix et dispositif électronique

Contexte CIRM

  • Commande CIRM 2018 avec le soutien de l'Etat
  • CREATION dans le cadre du Festival Manca 2018 "Prima la Musica" le dimanche 9 décembre au Musée Chagall, Nice. Par l’Ensemble Mora Vocis. Camille Giuglaris RIM.

Notice :

Henri Michaux est un poète qui m’inspire beaucoup dans mes démarches.
Pour la pièce que Mora Vocis a interprété en décembre 2018 dans le cadre du festival Manca, il s’agit d’un travail sur le geste de parole. Jouer avec le son est un texte du poète qui me servira comme prétexte pour la composition de la pièce.
Le processus est fondé sur la modélisation des émotions que les mots dégagent, plutôt qu’une simple mise en musique ou mise en chant du texte. Dans ce sens je cherche à exprimer à travers la musique, la sémantique des gestes qui est située au-delà du sens premier des mots.
Ce propos est tout à fait cohérent avec le discours du poète sur le langage. Henri Michaux n’hésite pas à exprimer sa frustration du fait que les mots soient emprisonnés dans ce qu’on nous apprend et qu’on voudrait nous imposer. Pour lui le langage réduit les êtres et les choses, impose au monde une grille, fige les significations et les identités.
La pièce pour cinq voix et électronique est une tentative de transformer le signifié au signifiant et vice versa.
L’aspect technique de la pièce repose sur la reproduction des phonèmes dans l’environnement OMChant, une librairie développée par Marco Stroppa et Jean Bresson. OMChant permet de générer des sons à partir de la synthèse formantique. Le son produit ressemble beaucoup à la voix humaine mais avec des capacités surhumaines bien sûr.


Alireza Farhang


Mots de jeu

Issu de la série L’Espace du dedans
Adaptation libre du textes d’Henri Michaux


Oh! Quelle étrange chose au début, ce courant qui se révèle, cet inattendu liquide, ce passage porteur, en soi, toujours et qui était.
On ne reconnait plus d'entourage (le dur en est parti).
On a cessé de se heurter aux choses. On devient capitaine d'un FLEUVE...

On est pris d'une étrange (et dangereuse) propension aux bons sentiments. Tout est pente. Les moyens déjà sont paradis.
On ne trouve pas les freins; ou pas aussi vite qu'on ne trouve le merveilleux...

On met en circulation une monnaie d'eau.

Comme une cloche sonnant un malheur, une note, une note n'écoutant quelle-même, une note à travers tout, une note basse comme un coup de pied dans le ventre, une note âgée, une note comme une minute qui aurait à percer un siècle, une note tenue à travers le discord des voix, une note comme un avertissement de mort, une note, cette heure durant m'avertit.





Extranet artiste Dernière mise à jour le 10/07/2019

CIRM, Centre National de Création Musicale
33 avenue Jean Médecin, 06000 Nice
04 93 88 74 68 - Fax 04 93 16 07 66
Email : info@cirm-manca.org

Enhanced by D.B.L. 2019