CIRM : Centre National de Création Musicale UCA
Manca 2018
« Retour page précédente

VERS ABRAXA

Vers Abraxa de Eric OBERDORFF

Année de composition : 2018
Durée : 30.00 minutes

Contexte CIRM

  • Co-organisé par les Ecoles d'Art et de Design d'UCA dont le CIRM est membre.
  • Programmé dans le cadre du Festival MANCA 2018 "Prima la musica", samedi 8 décembre "Journée Arts et Sciences" à la Villa Arson, Nice.


Notice :

Coorganisé par les écoles d'art et de design de l'UCA

En partenariat avec l'EUR CREATES (UCA), le département des Arts de l’Université Nice Sophia Antipolis, le laboratoire J-A Dieudonné Université Nice Sophia Antipolis, Ecole Régionale d’Acteurs de Cannes, Sciences Po Paris, Campus de Menton, La Compagnie Humaine  et la Villa Arson (et son atelier de gravure).

direction artistique Eric Oberdorff

Co-organisé par les écoles d'art et de design de l'UCA

Julien Gaertner, coordinateur du collège des écoles d'art et de design UCA


Note d’intention d’Éric Oberdorff

Question de départ : qu'est-ce qu'un étudiant aujourd'hui ? Ébauche de réponse : une personne qui vient acquérir de la connaissance, se l'approprier, structurer sa pensée, tisser des liens avec le passé, se créer des racines et construire son savoir afin de participer à imaginer, élaborer et mettre en œuvre le monde de demain. Cela à une époque de mutation dont les soubresauts actuels (crises économiques à répétition, migration, confits armés, montée des intégrismes religieux) ne sont que les symptômes des enjeux majeurs auxquels notre civilisation doit faire face pour son avenir, notamment la question environnementale, la démographie, le numérique, la répartition des richesses et des ressources. De quel monde futur rêve chaque étudiant ? Quelles seront la place et la nature de l'homme dans celui-ci ?

Thomas More a écrit son ouvrage L'Utopie il y a tout juste cinq cents ans (1516). Ce livre fondateur de la pensée utopiste décrit la création d'une société régie par les mathématiques, pure manifestation de l'intelligible. Thomas More invente au passage un mot-concept qui, s'il puisait son inspiration chez les philosophes grecs, a influencé depuis la réflexion sur la Cité idéale et par extension les sociétés et les civilisations parfaites. Utopie se traduit par le lieu inconnu, qui n'existe pas mais également -double sens dû à la prononciation anglaise- par le lieu du bien, du bonheur. D'où l'invention de dystopie signifiant son opposé. Abraxa est le nom de la terre que le héros de Thomas More annexe afin de créer son monde idéal, ce nom n'étant pas choisi au hasard car il désigne la ville des fous dans l'Éloge de la Folie de son ami Érasme.

S'emparant des réflexions et questionnements présentés ci-dessus, les étudiants travailleront en créant des passerelles de collaboration entre établissements dans un partage de savoirs et de ressources. Ils auront pour tâche d'imaginer, créer et assembler, ensemble, de la matière artistique permettant de construire pour le public un parcours allant de l'installation à la performance scénique, afin d'apporter des éléments de réponses à la question posée plus    haut : de quel monde futur rêve chaque étudiant ? Do Androids Dream of Electric Sheep[1]?



[1] Titre du roman de Philip K. Dick ayant inspiré le film Blade Runner.



La participation de la Villa Arson porte sur l'implication de l'atelier gravure et les étudiants suivants :

Maëlle Chabrillat, 3ème année, travaille avec vêtements et tissus en lien avec les danseurs de Rosella Hightower, les étudiants de Sciences Po et probablement avec un musicien du département des arts de l'UNS. Maëlle est un vrai moteur de ce projet ;
- Amantia Brochard, 5ème année, travaille, à partir de 20M2 de moquette et de diffusion de musique, en collaboration avec les danseurs ;
- Hugo Andrade, 2ème année, travaille avec les danseurs en construisant une semelle spéciale (!) ;
- Nèle Lavant, travaille avec les étudiants de Sciences Po et ceux du Conservatoire ;
- Nelle Gevers, était présente avec un grand enthousiasme à la dernière répétition et va nous fournir une note d'intention ;
- Léonore Chastagner, 2ème année, collaboration avec les étudiants du Conservatoire
- Agathe Groleau, 2ème année, collaboration avec les étudiants du Conservatoire ;
- Cédric Aguillon, 3ème année, présent aux premières répétitions, il a disparu des radars ;
- + 4 ou 5 étudiants de l'atelier gravure pour le projet avec les étudiants du Conservat






Extranet artiste Dernière mise à jour le 17/06/2019

CIRM, Centre National de Création Musicale
33 avenue Jean Médecin, 06000 Nice
04 93 88 74 68 - Fax 04 93 16 07 66
Email : info@cirm-manca.org

Enhanced by D.B.L. 2019