CIRM : Centre National de Création Musicale UCA
Manca 2020
MANCA
« Retour page précédente

LES ATTRACTEURS éTRANGES

Les Attracteurs étranges de Tristan MURAIL

Année de composition : 1992
Durée : 9.00 minutes

Formation :

Pour violoncelle solo

Contexte CIRM


Notice :

(...) Ce qui importe réellement, en tout discours musical, indépendamment du style ou du contexte historique, c’est le jeu entre le prévisible et l’imprévisible, entre le continu et le discontinu, entre le nouveau et le remémoré : satisfaction des anticipations réalisées, ou au contraire déjouées, plaisir de l’accident inattendu, mais rétrospectivement indispensable.

Mes Attracteurs étranges pour violoncelle seul (1992) présentent bien ce type de caractéristiques ; en ce sens, on pourrait dire, mutatis mutandis, que l’organisation du discours entretient quelques rapports avec une pièce comme les Fantasiestücke (R. Schumann). En réalité, les attracteurs sont des objets mathématiques, qui appartiennent au vaste domaine des sciences dites du « chaos », telles les fractales, l’étude des turbulences, et beaucoup d’autres phénomènes aux noms souvent évocateurs : poussière de Cantor, flocon de Koch, effet papillon… La force poétique de ces objets provient du fait que des formes globalement simples, mais riches et frappantes pour l’imagination, sont produites par des opérations très complexes, mais cachées. Aucun procédé mathématique n’a cependant été utilisé pour écrire cette pièce. Il s’agit ici seulement d’une analogie poétique : les contours mélodiques décrivent des spirales qui semblent toujours revenir vers un ou plusieurs mêmes points, mais qui en fait suivent des parcours différents, gauchis, détournés. On croit parfois atteindre un point d’équilibre : mais l’équilibre est instable, et projette la musique dans un nouveau cycle d’oscillations.

Attracteurs étranges était une commande du Centre d’Études de Mathématique et Automatique Musicales, qui fut créée lors d’un concert donné à l’occasion du 70e anniversaire de Iannis Xenakis, au studio Olivier Messiaen de Radio-France à Paris, le 8 décembre 1992. L’écriture du violoncelle y est très virtuose, enchaînant rapidement divers modes de jeux, des plus traditionnels aux plus contemporains, utilisant tout le large registre de l’instrument, jusqu’au suraigu, exigeant de plus une grande précision dans les intonations micro-tonales ; tout ceci demande de l’interprète, outre de triompher des difficultés techniques, une grande maîtrise du discours, pour en restituer toute la continuité au travers des modes de jeu sans cesse changeants.

Tristan Murail (Extrait du Livret du CD "Une Rencontre... Schumann Murail" de Marie Ythier)





Extranet artiste Dernière mise à jour le 16/07/2020

CIRM, Centre National de Création Musicale
33 avenue Jean Médecin, 06000 Nice
04 93 88 74 68 - Fax 04 93 16 07 66
Email : info@cirm-manca.org

Enhanced by D.B.L. 2019