CIRM : Centre National de Création Musicale UCA
Manca 2020
MANCA
« Retour page précédente

UNE LETTRE DE VINCENT

Une lettre de Vincent de Tristan MURAIL

Année de composition : 2018
Durée : 7.00 minutes

Formation :

Pour violoncelle et flûte

Contexte CIRM


Notice :

Une lettre de Vincent, pour flûte et violoncelle (...) fait partie du cylce Portulan, un cycle de pièces de musique de chambre en cours d’élaboration, qui comporte actuellement huit pièces, écrites pour diverses combinaisons instrumentales parmi un ensemble de huit musiciens. Les portulans étaient d’anciens atlas maritimes, souvent ornés d’enluminures, qui traçaient les côtes et indiquaient les repères principaux au navigateur médiéval alors dépourvu de boussole. Chaque pièce du cycle se réfère à quelque chose, lieu, voyage, lecture, expérience esthétique, de particulière signification pour moi.

Le point de départ de la Lettre de Vincent est un souvenir d’enfance : un livre qu’on m’avait offert, sur Van Gogh, où, en plus de reproductions de ses œuvres, on pouvait trouver quelques-unes des lettres qu’il écrivait à son frère Theo, qui lui envoyait régulièrement de l’argent, des toiles, des couleurs. J’avais été très impressionné, et ému, autant par la peinture, que par le contenu de ces lettres, à la fois naïf, poignant, suppliant, parfois désespéré, souvent assez décousu, sautant d’une idée à l’autre. Beaucoup plus tard, j’ai retrouvé ces lettres, en particulier un petit opuscule contenant les dernières lettres, celles qu’il écrivit depuis Auvers-sur-Oise, pendant les derniers mois de sa vie, et ces émotions d’enfance sont revenues. La pièce débute par un court motif de quatre notes, qui évoques les mots « Mon cher Theo », par quoi commencent toutes les lettres de Vincent. Ce motif va se transformer tout au long de l’œuvre, et se mêler à divers autres éléments – en particulier des échanges très rapides entre harmoniques de flûte et de violoncelle, selon la technique dite de hoquet, métaphore d’une technique picturale chère à Van Gogh, qui consiste en l’accumulation de petites touches de peinture. J’habite aujourd’hui dans cette Provence que Van Gogh avait choisie pour y trouver sa palette colorée. Certains soirs, la pleine lune se lève derrière les grands cyprès du jardin…

Tristan Murail (Extrait du Livret du CD "Une Rencontre... Schumann Murail" de Marie Ythier)





Extranet artiste Dernière mise à jour le 16/07/2020

CIRM, Centre National de Création Musicale
33 avenue Jean Médecin, 06000 Nice
04 93 88 74 68 - Fax 04 93 16 07 66
Email : info@cirm-manca.org

Enhanced by D.B.L. 2019